Metal December #3 – Korn

J’adore ce groupe, du moins les 3 premiers albums. La suite me semblait plus commerciale et bien moins interessante. A partir de Issues , je trouve le groupe sur le déclin. Trop répétitif. La bonne époque du Neo Metal. Je préfère Korn à Limp Bizkit.

Korn est officiellement né en 1989. Avant la formation du groupe, Korn était en partie issu du groupe L.A.P.D. composé de Munky, Fieldy, David et Richard Morales au chant. Ils jouaient sur des petites scènes autour de Los Angeles, jusqu’en 1989, année à laquelle ils sortent leur premier single, Love And Peace, Dude sur le label TripleX Records. En 1991, ils sortent leur premier album, « Who’s Laughin’ Now ? ». Le groupe se sépare ensuite de son chanteur, jugé trop « space » par les autres membres. Munky évoque d’ailleurs une soirée où Richard Morales refusa de chanter car son guitariste s’était coupé les cheveux et que cela avait cassé la « wave ». LAPD est donc sur le déclin. Les musiciens décident de prendre Brian « Head » Welch dans leurs rangs pour former Creep. Munky et lui se connaissaient depuis le collège mais LAPD avait jusqu’ici refusé de prendre un second guitariste. Le groupe reste toujours sans chanteur. Un soir de début 1992, Munky et Head assistent à un concert de Sex Art dans un club de Barkersfield. On ne connaît qu’une seule chanson de ce groupe, Inside, sortie sur une compilation regroupant quelques groupes de Bakersfield, Cultivation ’92. Jonathan Davis se fait entendre. « Nous sommes restés bouche bée » déclara Munky. Creep propose donc à Jonathan de faire un essai. Jonathan n’est cependant pas très emballé mais décide de faire l’essai tout de même. Plus tard, pour l’audition, Creep joue Alive, musique déjà composée par le quatuor. « Et il s’est mis à improviser sur notre musique » déclare Munky. « On s’est regardés et on a tout de suite su qu’il était parfait ». Finalement, Jonathan Davis intègre le groupe. Pour choisir un nouveau nom, Jonathan dit à tout hasard « Corn Rows » car c’est à cela que ressemblaient les cheveux de Fieldy à l’époque. Ils décidèrent ensuite de le réduire à Corn pour faire plus simple, puis de l’écrire comme ils voulaient: Korn, et on même finit par mettre sur le logo un « R » inversé: « KoЯn ». Petite anecdote à l’histoire, Fieldy et Jonathan se connaissaient, leurs pères jouaient dans le même groupe. Dans leur jeunesse, Fieldy était d’ailleurs assez méchant avec Jonathan : « Il me piquait mes T-shirts » a déclaré plus tard Davis. La mère de Munky travaillait dans une usine de chaussures et son père était professeur dans une école renommée en aéronautique et espace.

En 1993 c’est la rencontre avec Ross Robinson, jeune producteur, ancien guitariste, assistant ingénieur son sur les albums de Machine Head et Fear Factory. Il s’associe au groupe, et produit leur première véritable démo :  » Niedereyer’s Mind « . Elle comporte les désormais célèbres Blind, Daddy, Predictable et Alive. La démo est envoyée à plusieurs labels. La filiale de Sony, Elementree Records, est intéressée. Sous la houlette de Ross Robinson, Korn travaille alors sur son premier album, à l’Indigo Ranche Studio de Malibu.

Korn signe un des tous premiers albums de néo métal, genre qui se popularisera quelques années plus tard. Ce premier album n’explose pas dans les charts mais se vend régulièrement et devient disque d’or, le groupe accumule alors les premières parties prestigieuses : Megadeth, Marilyn Manson…

En 1996 le groupe revient avec un album toujours dans la même lignée : Life Is Peachy. Cet album connaît un succès bien plus retentissant et entre en 3e position dans les charts américain, porté notamment par le single A.D.I.D.A.S. En 1998 les 5 de Bakersfield enregistrent leur plus gros succès commercial : Follow the Leader, la musique a ici énormément évolué, mélangeant rap et métal, ce qui décevra les fans. Pour cet album Korn fait appel à de nombreux invités tels qu’Ice Cube. L’album explose alors dans les charts. Le groupe commence alors une tournée (qui deviendra annuelle) The Family Values Tour avec à l’affiche des groupes comme Rammstein, Orgy. Des tensions naîtront dans le groupe à cette époque et Davis faillit quitter le groupe.

Korn – A.D.I.D.A.S

Publicités

2 réflexions sur “Metal December #3 – Korn

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s