[Rockstar] De la réalité dans Max Payne 3

Rockstar a dévoilé dernièrement les ambiances dans lesquelles l’équipe de développement du Jeu Max Payne 3 avait évolué.

En effet, à la fin de Max Payne 2, le héros doit fuir. Il choisit donc de partir plein Sud en direction de l’Amérique du Sud. Sao Paolo au Brésil plus exactement. C’est à ce moment que les recherches de l’équipe de Rockstar entre en action. Ils font des recherches sur la situation politique, économique et sociale.

Le monde dans lequel Max Payne evoluera ressemblera beaucoup à la réalité, tant par ses ennemis qui arboreront des uniformes semblables à ceux de la police municipale; que par les décors seront à l’honneur avec une recreation des favelas où se passera bon nombre de situations. 

La franchise Max Payne et le 3 plus particulièrement est influencé par le cinéma d’action. Tant par sa mise en scène que par les ressorts narratifs. Rockstar conseille un film dont ils se sont inspirés pour développer le jeu. C’est « The Killer ». Un film de John Woo de 1989 où Chow Yun-Fat campe un tueur à gages, décidé à changer de vie, qui va, lors de son dernier « contrat », provoquer la cécité d’une jeune chanteuse. Pour trouver l’argent nécessaire à l’opération de la jeune femme, il accepte un autre contrat.

Chow Yun-Fat est impérial dans son rôle de tueur rongé par le remord et sa volonté de rendre la vue à la femme qu’il a aveuglé par accident. Et le côté chevaleresque n’en reste pas là grâce à la relation entre le tueur et le flic: opposés par leur fonction, ils en viennent finalement à s’estimer l’un l’autre et à briser les barrières qui les séparent.

Tout ce qui est développé ci-dessus me font penser que cela s’adaptera très bien à l’univers de Max Payne. Une bonne mise en scène. Introduction de notre réalité dans quelque chose de plus fictif. Cela donnera un cachet plus qu’honorable à une franchise desormais mythique à bien des égards.

Pour vous faire une idée de l’ambiance du film, voici la bande annonce:

Publicités