[Critique] BlackStone – Tome 1: Les Magiciens

Une fois n’est pas coutume, alors je me lance dans des critiques de BD. J’ai reçu cette BD il y a quelque temps déjà. Elle s’appelle BlackStone et est éditée par Glénat que je remercie beaucoup par ailleurs.

Dessinée par Eric Chabbert et scénarisée par Corbeyran.

Synopsis:

Paris, en 1860. Nelson Staightback et Jenny Sullivan mettent fin à leur minable association avec Jean-Jacques Bonneteau pour tenter leur chance à Londres. Mais le maigre succès qu’ils parviennent à obtenir prend fin lorsque l’enfant qu’ils font monter sur scène pour faire mine de le faire disparaître se volatilise réellement… Avant de fuir la foule en colère, Nelson a tout juste le temps de repérer, dans la boîte où se trouvait le gamin, une pierre noire…

Alors que ses anciens compagnons sont dans la plus crases des galères, Nelson embarque sur un paquebot en direction des États-Unis, et réalise avec stupeur qu’il est désormais vraiment capable de faire de la magie…

Scénario:

On place le magicien dans notre ‘réalité’ et on y ajoute des éléments oniriques voire fantasmagoriques. C’est dans une ambiance gothique et nimbée de mystère que vous invite à entrer Black Stone, nouvelle série où les sombres méandres de l’esprit humain sont autant à craindre que les pouvoirs occultes de la magie… Une série proche de l’esprit des films Le Prestige ou L’Illusionniste de Neil Burger, où prestidigitation et véritable magie se mêlent habilement, pour une intrigue fantastique et passionnante.

Mon avis:

J’ai trouvé l’intrigue vraiment intéressante. On y trouve des sous-intrigues. Le fait que le tout se passe au XIXe siècle m’a vraiment emballé. Je trouve cette époque pleine de mystères et en même temps tellement moderne, que des intrigues sont facilement transposables en notre temps. Plein de petits détails de la vie d’alors ont été retranscrits, l’industrialisation, qui marque au fer rouge le peuple.

Un travail d’orfèvre tant au niveau du background que du graphismes d’ailleurs. Les dessins de Chabbert sont vraiment simples, expressifs. Les émotions des personnages sont vraiment bien amenés et décrites.

Un premier tome, qui donne envie de lire la suite. Même si celui-ci offre des pistes intéressantes concernant le déroulement du scénario, on se pose quelques questions. Tout ce que j’aime quand j’apprécie une nouvelle histoire. Le mélange mystère et les rebondissements. L’univers est vraiment très bon et annonce que du bon pour la suite. Chaque personnage est doté de sa propre psychologie et transpire l’humanité.

Vivement la suite!!

Publicités

Une réflexion sur “[Critique] BlackStone – Tome 1: Les Magiciens

  1. Bonjour, cet article a été « reblog » sans doute sans permission (comme 99% des articles) par le blog « http://chaoui40.wordpress.com/ ».

    Au plus on sera à bloquer le « reblog » de wordpress et à s’en plaindre, au plus vite on pourra faire fermer ce faux blog d’un type trop nul que pour écrire ses propres articles. D’autant que c’est son nom qui se trouve en bas de chaque billet.

    J'aime

Les commentaires sont fermés.