[War-Test] Call Of Duty: Black Ops

Black Ops fait donc partie de cette série très connu appellé Call Of Duty. Une série que l’on ne présente plus, tant elle se vend par palettes entières chaque année.

Avec quelques années de retard, j’ai enfin fini ce Black Ops. En même temps, ce n’est pas une si mauvaise idée, vu que Black Ops 2 devrait sortir cette année. Une année sur deux, un studio différent, etc…

J’ai passé un bon moment devant ce jeu. Il est bien sur le jeu Pop-corn par excellence. On se croirait dans une super production hollywoodienne. Il est admis par tout le monde, que ce jeu ne révolutionnera en rien le FPS. Il a tout du classique. En ce qui concerne la prise en main, tout est ici très calibré. Rien n’est laissé au hasard, les joueurs habituels de FPS ne seront pas largués par les touches sur la manette (gâchettes, saut, etc..). Il en devient abordable et à la limite du casual.

La réalisation du jeu n’est pas mauvaise en soi. Tout dépend de ce que l’on recherche dans un jeu. Chaque type de jeu correspond à un type de joueur. Chaque type de jeu a ses codes qui permettent une identification facile pour le joueur. On attend d’un Call Of Duty, un scénario ‘abracadabrantesque’, une mise en scène hyper musclé, sans répit, à la limite du tape à l’oeil. Tout ici est respecté. Vous en prendrez plein le visage, les retournements de situation sont légion. On peut le comparer à des montagnes russes (un autre cliché du genre guerrier avec les méchants russes)

Tout au long du jeu, on entend les chants de guerre. On se croirait dans le dernier film de Michael Bay. On donne un sentiment épique à une chose qui en manque. La musique ici enrobe le tout, pour pallier à certaines faiblesses scénaristiques. Il est vrai que le genre FPS habituellement utilise ce type de code. On est encore dans le classicisme le plus total.

J’aimerais vous parler du coté multijoueur. J’ai perdu un temps fou à y jouer, tellement c’est addictif. Une autre partie après une autre….etc. Un cercle sans fin. Au hasard des rencontres sur le live, tu peux adorer ou détester cette expérience. Dans tous les cas, tu aimeras dézinguer des ennemis, car c’est dans la nature humaine.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s