[#Review] Woodstock – Tome 6

Merci Glénat Manga pour m’avoir fait parvenir ce titre.

Synopsis:

Charlie a fini son concert. Tous n’attendent plus que le verdict du concours Rock Revolution. La décision du jury va bouleverser la vie de Gaku et ses amis, mais aussi de tous les participants à la compétition !

Mon avis:

Woodstock (ウッドストック) est un manga créé en 2008 par Yukai ASADA. Woodstock est classé dans la catégorie Seinen et a d’abord été prépublié dans le magazine Comic Bunch.

Qui dit musique, dit forcément rythme! En ouvrant Woodstock, c’est la première question qui nous vient à l’esprit: comment représenter la dynamique du rythme en images? Un exercice dans lequel Yukai Asada excelle. C’est certainement plus dans la façon d’amener la musique par le scénario que dans la représentation de la vibration des notes qu’il réussit le parfait arrangement entre l’image et le son. Car c’est de la musique qui se dégage des pages de Woodstock.

Bourré de référence pointues à la culture rock des seventies, Keith Richards, Slash, Jimi Hendrix sont cités comme mentors de notre héros, Johnny Thunders son idole. Woodstock, le titre du manga n’est alors rien d’autre qu’un clin d’œil ultime au plus gros concert de tous les temps. Le ton est donné, le lecteur va évoluer entre le son des amplis distordant et les rythmes endiablés des caisses de batteries.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s