[#Review] Sibéria 56 – Tome 2

Un grand merci à Glénat pour m’avoir fait parvenir ce titre.

Un monde où les chances de survie sont proches du zéro absolu.

Synopsis:

Seul rescapé de la 13e mission sur Siberia 56, Ned a finalement pu rejoindre la base humaine établie sur les terres blanches et immaculées de ce monde hostile. Il peut à présent mettre un nom sur le redoutable prédateur invisible qui a décimé son équipe : le Morbius. La colonie connait bien les dangers de cette créature, mais elle ignore encore tout de son comportement. D’après les rapports, elle serait responsable de la mort des membres de la première expédition sur Siberia, et de pas mal d’autres après elle…

Mon avis:

Christophe Bec et Alexis Sentenac nous livrent un angoissant récit de SF au cœur d’un monde hostile mais fascinant, qui n’est pas sans nous rappeler les meilleurs classiques du genre.

Enfin la suite tant attendue, je dois vous avouer que j’ai été très surpris par le premier tome. L’ambiance est vraiment là, le trait du dessin nous embarque dans des contrées glaciales et nous donne froid dans le dos. Même l’envie de remettre une épaisseur. Ce deuxième tome reste dans la lignée et développe l’univers dans lequel évolue Ned. Je dois reconnaitre que le coté Sci-Fi est vraiment et on ressent de grandes influences tant par le scénario que par le trait.

Les amateurs d’Alien/Prometheus X The Thing devraient être comblés. Jetez vous dans cet univers et vous serez happés. Dans l’espace, personne ne vous entendra crier.

Vous pouvez lire quelques planches ici.

Publicités