[#Review] Sunlight {Flesh And Bones}

Un grand merci à Glénat pour m’avoir fait parvenir ce titre.

Au fond d’un gouffre : personne ne vous entend crier

Synopsis:

Trois jeunes amis passionnés de spéléo, Kévin, Caro et Emma, décident de partir explorer les ruines d’une mine désaffectée. Sur place, ils découvrent, baigné dans la lumière de l’aube, un décor apocalyptique et surréaliste, presque poétique… Un régal à explorer ! Mais à peine entrent-ils qu’ils font une chute vertigineuse à travers un puits mal scellé. Pris au piège au fond d’un gouffre où pas un rayon de lumière ne parvient, où il n’y a rien hormis de l’eau croupie, ils n’ont plus qu’une chose à faire : attendre les secours. Victimes de leur angoisse, ils commencent à perdre leurs repères. À un moment où la frontière entre peur et folie se fait mince : difficile de discerner la réalité de l’illusion…

Mon avis:

Un récit de survie angoissant qui confirme le talent déjà bien affirmé du scénariste Christophe Bec, servi par le noir et blanc redoutable de Bernard Khattou. Sunlight inaugure également la création de Flesh & Bones, une nouvelle collection de « one shot » en noir et blanc, couverture souple, dédiée aux récits de genre !

Vous aimez les ambiances claustrophobes où les héros perdent les pédales, se voient en ennemis, si oui vous allez être servis. Ce One shot est fait pour vous. Avec une petite dose de The Descent et autres films de spéléologie un peu torturé, vous devriez votre quota de stress. Voici un très bon thriller matiné d’horreur, une production comme on aimerait en voir plus souvent. Le style Noir et blanc ajouté au scénario assez flippant me fait penser à The Walking Dead. Kevin a quasiment le visage de Rick dan le comics par moments, cela en est dingue.

Jetez vous dessus, soutenons nos artistes.

Vous pouvez lire quelques planches ici.

__________________________________________________

Au programme de Flesh & Bones :

Sonar (Runberg / Chee Yang Ont) : Été 2015
Bikini Atoll (Bec / Dzialowski) : Rentrée 2015
Le Sphinx (Rodolphe / Dzialowski) : Printemps 2016

Publicités