[Brain] Crueler Than Dead – Tome 1 aux Editions Glénat Manga

Merci Glénat pour cette frayeur.

Crueler than Walking Dead !

Présentation:

Elle se réveille dans un monde décharné. Elle ne sait ni qui elle est, ni où elle est. Tout ce qu’elle sait, c’est qu’elle est en danger, une proie dans un monde envahit par les zombies.
Tuer, se cacher, courir encore et encore, trouver des armes, trouver à manger, fuir pour un endroit où survivre autant que possible. Et chercher à comprendre pourquoi. Pourquoi ce monde, pourquoi ces zombies… et pourquoi, elle, saine, vivante, humaine, vient de vomir…. des doigts d’humains !

Scott spyder ad

Mon avis:

Prenez une base post-apocalyptique à la Walking Dead, traitez façon « road trip » à la Mad Max, placez une héroïne forte à la Ripley, saupoudrez de personnages secondaires prêts à dévorer, liez le tout avec une intrigue qui vous amènera jusqu’aux sources du mal, et servez saignant !
C’est donc bien une vision moderne du zombie qui s’offre à nous. Liés à l’idée d’un monde post-apocalyptique, leurs zombies sont « des zombies qui courent » et non des « zombies qui marchent », permettant à l’histoire un rythme et une tension soutenus. Autour de l’histoire d’un seul personnage principal gravite une faune humaine paniquée, des humains plus monstrueux que les zombies, des innocents comme des coupables.
Là où Crueler than dead se distingue nettement de ses équivalents en manga, c’est enfin par son traitement graphique. Par un trait inspiré de Katsuhiro Otomo (Akira), l’auteur se complait dans un détail minutieux de la chair décomposée, d’un œil torve et affamé, nous évoquant ainsi les plus belles illustrations de Walking Dead.
Avec les titres Igai ou encore Tokyo Undead, les auteurs de Crueler than dead s’affirment comme les spécialistes du genre zombies en manga. Il faut dire que les deux compères partagent une même passion pour le sujet et maitrisent le background culturel américain. Des classiques de Romero à Bienvenue à Zombieland, ils sont quasiment incollables ! Et ça se voit !

Bonne surprise que ce manga zombiesque. Cela me change de HighSchool of The Dead. Ici, pas de fan service pour gros otakus. Pas de filles aux formes plantureuses, pas de sabres, pas de lycéens teubés. Les auteurs ont bien compris l’essence même du film de zombie et en extrait la quintessence pour le format Manga. Rien de tel que de prologer l’effroi avec cette vision japonaise du mythe. Le dessin est assez agréable et violent, on n’est pas dans la série Oui-Oui et la progression scénaristique est assez à la hauteur.

A conseiller aux fans de Zombies autres morts vivants. Les autres ne seront peut être pas la cible.

Rappelons que Takahashi et Saimura seront présents à la Japan Expo.

Pour voir quelques planches, c’est par ici.

_________________________________________

Collection Seinen
Format : 145 mm x 210 mm
Faconnage : Souple
208 pages
Nombre de tomes associés : 2 tomes, complet
EAN : 9782344006207
ISBN : 978-2-344-00620-7
Hachette: 8444605
Prix: 10.75 €

A paraître le 24/06/2015

Pour le trouver à bas prix, c’est par ici.

_________________________________________

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s