[@AkandCoPr] Mon avis sur AereA [#PS4]

Sa mission est de retrouver et de ramener les neuf instruments primordiaux pour restaurer l’équilibre et la paix dans le monde.

Merci AK and CO pour cet envoi de Soedesco.

Présentation:

Dans le monde musical d’AereA, les étudiants Guido et Demetrio découvrent les pouvoirs de la musique. En secret, Demetrio entame des recherches à propos d’une magie lui permettant de contrôler les êtres vivants. Lorsqu’il l’apprend, Guido demande à Demetrio d’expliquer sa trahison.

S’engage alors un combat sans merci entre les deux amis, au cours duquel les pouvoirs musicaux générés sont tels que l’île elle-même se déchire. Demetrio s’enfuit, et c’est maintenant à Guido de rétablir l’équilibre. Il charge ses quatre disciples d’éclaircir le mystère des instruments primordiaux disparus et de les rapporter afin de ramener la paix dans le monde.

Caractéristiques:

  • Battez la mesure avec la magnifique musique de Deon van Heerden, le compositeur de Broforce
  • Immergez-vous dans des environnements somptueux dessinés à la main en résolution 4K
  • Incarnez 4 personnages différents sur le thème de la musique, chacun disposant de ses propres compétences
  • Combattez 9 boss uniques, inspirés d’instruments de musique spécifiques
  • Explorez plusieurs îles riches en écosystèmes, en ennemis et en énigmes
  • Passez à tout moment en mode coopération locale pour former une équipe pouvant accueillir jusqu’à 4 joueurs

Mon avis:

Un jeu sorti de « nulle part ». Un éditeur que je connais très peu. Et en cadeau une surprise.

Aujourd’hui, je vais vous parler d’AEREA, un très sympathique Action RPG créé par SOEDESCO. De prime abord, on pourrait prendre le jeu comme très enfantin, gai, sans une once de noirceur ni violence. Bon, ce n’est pas un survival horror, mais les thèmes abordés sont assez cool et fait de façon intelligente.

Graphiquement, on tient un RPG somme toute classique. N’allez pas y voir une allusion à des jeux japonais. Ceci n’est pas un jeu japonais, il n’y a qu’à voir le design global de ce titre. Il n’a rien à voir avec l’esthétique nippone. Les personnages ont leur propre caractéristiques graphiques. On les discerne assez facilement grâce aux couleurs utilisées. Les environnements ne sont pas en reste. On passe par tous les genres possibles et imaginables. De la foret, par un château en passant par des égouts, vous en verrez de toutes les couleurs. Les ennemis sont bien sur assez colorés et vous saurez de quoi il en retourne rapidement.

Niveau prise en main, n’espérez pas un jeu hyper dur. Tout est ici pensé de façon abordable. Les contrôles sont intuitifs, vous vous méprendrez à déjà connaitre les touches avant même de vous lancer dans votre première quête. Je vous conseille d’y jouer avec l’un de vos enfants, vous passerez assurément un bon moment. Personne ne sentira perdu. Vous n’aurez qu’une envie c’est d’aller le plus loin possible et traverser chaque lieu. Même au niveau combat, ceci vous serez aisé, adieu combos de ouf que vous n’arrivez jamais à rentre comme il faut. Attaquer, se protéger seront vos principales actions car gare aux ennemis, ils ne vous feront aucun cadeau. N’hésitez pas à optimiser votre stuff, car les effets graphiques à l’écran sont plutôt cool.

Comment vous résumer l’idée générale de l’histoire. Il était une fois, un monde, autre fois stable et prospère, est à l’orée d’un grand chambardement. Si personne ne remet de l’ordre et la main sur différents endroits, le monde coure à sa perte. Vous êtes l’un des 4 héros qui pourrait changer la donne et apporter la paix. Scénario assez basique, mais avec quelques surprises. Vous verrez au fur et à mesure de votre progression que vous ne connaissez rien.

LA MUSIQUE (Dalida, tout ça tout ça) joue un rôle primordiale. De par la bande son, qui est, à mon humble avis, envoûtante, profonde et absolument magnifique. Cela faisait vraiment longtemps qu’une bande son était aussi belle et épique. LE SON est aussi important car les héros sont musiciens et se battent pour remettre un orchestre en place. Chaque quête vous rapproche d’un instrument qui lui même rattaché à un boss. C’est assez intelligemment fait et attrayant.

Entre la musique, les visuels et l’histoire touchante de ce monde, plongez vous un moment et profiter d’un moment assez zen.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s