[@KochMediaFR] Mon avis sur Constructor [#PS4]

A l’occasion des 20 ans de la franchise, redécouvrez ce jeu à la renommée mondiale.

Merci Koch Media pour cet envoi.

Présentation:

La construction rencontre la corruption dans cette nouvelle version de Constructor qui marque le vingtième anniversaire du city builder s’étant vendu à plusieurs millions d’exemplaires. Bénéficiant d’un large ensemble de nouvelles fonctionnalités et de modes de jeu, combinés avec un tout nouveau mode en ligne pour affronter et saboter les constructions de vos rivaux, la ville vous appartient !

Afin d’aider les magnats de la construction dans leur quête de domination de la ville, une armée d’ « indésirables » fait ses débuts dans Constructor. De nombreux scélérats et dégénérés peuvent dorénavant ruiner les immeubles de vos rivaux. En faisant appel aux services de hippies squatteurs, de clowns tueurs ou encore de skinheads vous pourrez créer votre propre métropole florissante en utilisant tous les moyens nécessaires !

Caractéristiques:

Le joueur définit les paramètres de la partie :

  • niveau de difficulté (facile, moyen, difficile) ;
  • nombre de joueurs (de 1 à 4) ;
  • carte (Prés verts, Rivage, Petite ville, Ville ciment, Jungle) ;
  • mission à remplir (délai de jeu limité à 40 ans) :
  • Égomania (construire une pyramide à sa gloire),
  • Conquête financière (trésorerie de 1 000 000 dollars, sans dettes),
  • Domination du monde (construction d’une propriété sur chaque parcelle de terrain),
  • État utopique (taux de bonheur égal à 90 % chez au moins trois locataires de chaque classe sociale)

Il existe un mode « construction libre » sans limite de temps (pour s’entraîner notamment).

Mon avis:

Qui n’a jamais rêver d’être un magouilleur? Hormis ceux qui nous président depuis des années, je doute que le commun des mortels est de se mettre dans des affaires pareils. Nous savons tous qu’il y a une justice à deux vitesses.

Par contre ici, tous les coups sont permis pour pouvoir mettre votre empire en orbite. Bien sur, il faut commencer en bas de l’échelle avec des petis moyens. Rome ne s’est pas faite en un jour. Ici, ce serait la même chose hormis les divinités.

La seule divinité ici, c’est cette foutue thune. Celle qui pourrit la vie, plutot que de l’améliorer.

Vous vous douterez bien, qu’il y a bien des contraintes dans ce jeu. Tout le monde ne vous veut  pas du bien, à compter les impots, la municipalité, etc.. Plein de bonnes nouvelles qui vous poussent à aller de l’autre coté. Illégal.

Tout est possible. Entre les sbires qui passent dire un petit bonjour, un incendie, une mort inopinée… Tout est là pour avancer de façon très propre lol.

Voici la face caché de Sim City. Vous vous dmandiez comment des villes s’érigeaient, comment des milliardaires/finaciers arrivaient en haut (hormis grace à la bétise humaine et à l’ignorance).

Ce jeu est une expérience. Essayez le, ce sera quitte ou double. Soit vous reviendrez à Sim City, soit vous allez kiffer le coté obscur de la force.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s