[#GamesGeeksAndMusic] Mon avis sur Conan le Cimmérien – Le Colosse noir par [@GlenatBD]

Un soldat meurt au combat. Un barbare vit pour la guerre.

Merci Glénat pour cet envoi.

Présentation:

Établi dans la cité de Khoraja, Conan tente sa chance au service des mercenaires d’Amalric. Dans l’attente du combat, il mène une vie d’homme de troupe ordinaire, buvant et batifolant dans les tavernes. Le destin le rattrape un soir alors qu’il rencontre par hasard Yesmala, princesse et régente du royaume en personne. Elle aurait vu Conan en rêve : les dieux l’ont désigné comme le général qui doit mener ses armées contre les hordes démoniaques du sorcier Nathok. De simple soldat, Conan le barbare devient le seul espoir de tout un royaume.

Informations:

Scénariste: Vincent Brugeas
Dessinateur et Coloriste: Ronan Toulhoat
D’après l’œuvre de Robert E. Howard

Genres : Aventure,Fantastique
Collection : Grafica
Format : 240 x 320 mm
72 pages
Façonnage : Cartonné
EAN/ISBN : 9782344012475
Prix : 14.95 €

Lire les premières pages?

Mon avis:

Les auteurs du remarqué Roy des Ribauds nous plongent dans une aventure noire et guerrière empreinte de sorcellerie. Le trait de Ronan Toulhoat y déploie toute sa démesure dans le gigantisme des architectures et l’épique des batailles.

SI vous avez vous le premier film Conan le Barbare, vous avez du reconnaître certaines similitudes avec cette nouvelle bande dessinée. Il faut dire que Le Colosse Noir fait partie des romans qui ont inspiré Milius et Cobb pour le film.

Ici, cette nouvelle version vue par Brugeas et Toulhoat est vraiment fidèle à l’idée que je me faisais de Conan. Le graphisme le montre sous son meilleur jour. On sent que c’est un hommage à la nouvelle de Howard. La virilité est omniprésente, les hommes sont grands et forts, musclés… Sans parler de leur influence sur les femmes, il ne manque pas de testostérone, croyez moi. Vous voyez un peu le mythe du Bonhomme, cher à certains, sans pour autant qu’ils soient héros, eux. (Le machisme me débecte) Ici, cette vision est à remettre dans l’époque d’écriture des nouvelles. Cette bande dessinée est un hommage vibrant à l’oeuvre d’Howard. Les planches sont magnifiques, parfois intimistes, parfois flamboyantes et même parfois un peu sensuelles ( à ne pas mettre dans toutes les mains) Il y a eu un travail de dingue sur les environnements, les personnages sont assez caractérisé. On se croirait dans une représentation d’un bouquin de JdR. 😉

En ce qui concerne le scénario, l’histoire est assez fluide à lire. Le rythme s’accélère au fur et à mesure que Conan s’implique dans la bataille. Les petits rebondissements qui ponctuent le récit sont assez sympathiques et permettent de tenir en haleine le lecteur (déjà certainement acquis à la cause du héros) Malgré la vision assez masculine de ce monde, on voit aisément que la femme a son rôle à jouer dans le déroulement des événements. Si vous avez déjà lu la nouvelle, vous vous apercevrez de petits détails sympathiques. Ils agrémentent l’histoire et ce n’est pas pour nous déplaire.

Vous l’aurez compris, cette nouvelle bande dessinée est assez cool. Je sais ptrès bien que d’autres n’apprécient pas ces nouvelles moutures. Mais, il faut donner sa chance. Il me tarde voir un vrai remake voire une vraie réadaptation, pas celui de 2011, 😦 En attendant, je crois qu’on peut encore choper le dessin animé qui passait sur la Cinq, il me semble.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.